Home A ecouter Beethoven à la Halle aux Grains

Beethoven à la Halle aux Grains

by Julien

Jeudi soir, les Toulousains ont pu entendre à la Halle aux Grains le Chamber Orchestra of Europe dirigé par Yannick Nézet-Seguin pour un programme sous le signe de Haydn et Beethoven.

Pour la première partie du concert, deux opus de Haydn qui, pour dire vrai, n’ont pas enchanté les foules, à en croire l’attitude d’une représentante de la région assise au premier rang. Madame D. a en effet passé sa soirée à pianoter sur son smart-phone au rythme des notes de musique. Sérieux ? Des collégiens amenés de force se seraient mieux comportés… Si l’exemple doit venir d’en haut, ce n’est pas en région Occitanie que vous trouverez un modèle ! Le pauvre violoncelliste Jean-Guilhem Queyras qui jouait juste en face d’elle a du en être bien désappointé ! Ajoutez à cela les commentaires en stéréo des deux taties assises derrière moi, on se serait presque cru au café du commerce. Mais il paraît qu’il faut démocratiser la culture classique, alors…

Parmi les morceaux entendus, nous avons donc eu droit à la symphonie n°44 en mi mineur, Funèbre puis le concerto pour violoncelle et orchestre n°1 de Haydn. Personnellement, j’ai surtout apprécié dans cette partie du concert les sautillements du chef d’orchestre, car j’avais la chance d’être assis derrière les musiciens, donc pile en face du chef ! Cette place n’est vraiment pas habituelle, et ça fait donc extrêmement plaisir de voir un chef d’orchestre jouer avec tant de fougue et toujours le sourire aux lèvres. Il faut dire que le monsieur est québécois, il n’a pas trahi la réputation de ses concitoyens !

Après l’entracte, l’orchestre a joué la symphonie n°6, Pastorale, opus 68 de Beethoven. Clairement, la plupart des spectateurs étaient venus pour cette partie-là du concert ! D’ailleurs, la dame de la région en a presque cessé d’envoyer ses sms, c’est dire ! Beethoven serait-il une pure invitation à la politesse et au savoir-vivre ? En ces temps incertains, c’est plutôt bon à savoir !

Bref, encore une belle soirée à la Halle aux Grains, malgré un programme pour lequel je n’étais pas conquis d’avance. Et puisque la musique adoucit les moeurs, si vous connaissez des malotru(e)s dans le genre de Madame D., amenez les écouter des concerts, ça ne peut que leur faire du bien !

Qui a écrit cet article ?

Tous ses derniers articles

Faire la sieste sous les tropiques, parler littérature, théâtre et cinéma, écouter le craquement du glaçon plongé dans l'eau, frissonner avec Lovecraft, planifier des voyages en Italie... J'adore l'esprit rabelaisien, l'accent du sud-ouest et autres futilités de l'existence.

You may also like

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.